Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/11/2013

Les mamans à l’honneur à l’occasion des Jeux d’hiver de Sotchi

En Belgique, l'athlète olympique belge Seppe Smits et sa maman Niek sont les protagonistes de la campagne ‘ Merci, maman’ organisée à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de 2014.

La goupe Procter & Gamble, fabricant de produits de consommation comme Pampers, Dash, Dreft, Gillette (*), prend une première initiative en Belgique dans le cadre de son partenariat global pour les Jeux olympiques avec le Comité international olympique (CIO). 

Dans ce contexte, P&G ne met pas uniquement les athlètes à l’honneur et insiste également sur le rôle de leur maman. En Belgique, Seppe Smits et sa maman Niek seront les protagonistes de la campagne ‘Merci, maman’ organisée à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi. 

Seppe deviendra en février le premier snowboarder belge à participer aux Jeux olympiques d’hiver, dans la discipline du slopestyle dans laquelle il est devenu champion du monde en 2011.

Aveccette campagne, le groupe souhaite souligner le fait que derrière chaque athlète se retrouve une maman qui contribue au succès de celui(celle)-ci. Une maman qui s’investit corps et âme, jour après jour et sans question, pour son enfant. P&G estime que ces ‘forces tranquilles’ dans l’ombre des sportifs de haut niveau méritent d’être mises à l’honneur. 

Des mamans sous pression

Si être une maman n’est pas toujours évident, être une maman d’un athlète olympique est une performance en soi. Cela implique un énorme investissement pour votre enfant, pour le suivre lors des compétitions, le conduire et aller le rechercher aux entraînements, faire les lessives des affaires de sport et lui assurer une alimentation toujours équilibrée. 

Ce sont des éléments dont se chargent encore souvent les mères des athlètes. Niek Ducro, la maman du snowboarder Seppe Smits, sera le visage de cette campagne. Elle peut témoigner mieux que personne des efforts à fournir pour élever un sportif de haut niveau et de l’importance, en tant que parent, de lui procurer le soutien nécessaire. 

"Sans ma maman, je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui", déclare Seppe. "Elle m’a motivé pour être fort et continuer à apprendre. Elle m’a inculqué cet état d’esprit d’athlète et m’a appris à oser des choses jamais réalisées auparavant"

Niek ajoute : "Ça n’a pas été une mince affaire mais je n’ai pas du tout vu ça comme un sacrifice. Le sourire sur son visage après un entraînement ou une compétition me suffisait comme récompense. L’essentiel pour moi est d’être derrière mon enfant et le laisser poursuivre ses rêves." 

Vous êtes curieux de découvrir plus de témoignages de Seppe et Niek ? Retrouvez la vidéo ci-dessous !

(*) Ceci est un communiqué de presse qui n'engage en rien la rédaction de DH.be.

 


11:11 Publié dans Belgique | Lien permanent | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.